Arrosage et paillage

pailler

Avant le départ en vacances, ou simplement pour que les plantes ne souffrent pas d’un été trop chaud, il faut soigner l’arrosage et le paillage, dès maintenant.

 

Que surveiller? Les végétaux -annuelles, vivaces, arbustes et arbres- plantés cette année, les plantes installées depuis plus longtemps mais aimant l’humidité, et tous les légumes du potager, sans oublier les potées et les jardinières.

Jusqu’en septembre, préférez l’arrosage le soir, afin que les plantes s’abreuvent tranquillement la nuit.

 

A l’origine, le paillage était constitué de paille finement hachée, d’où son appellation. On peut utiliser les tontes de pelouse, du compost peu décomposé, les feuilles mortes, les écorces broyées, les cabosses de cacao, les paillettes de lin ou de chanvre, etc. Les écorces de pin sont réservées aux massifs de terre de bruyère, car elles acidifient le sol…

 

Des produits pratiques et naturels existent dans le commerce. Les toiles de paillage en chanvre et jute, papier, jute et papier, se dégradent en fonction du cycle du végétal. Il en existe pour tous les usages : massifs et haies, potager… Pour les végétaux isolés, les disques de paillage sont idéaux puisqu’ils facilitent la tonte.

 

Paillez les plantes vivaces nouvellement plantées, ou aimant la fraîcheur, et les arbustes.

Paillez les annuelles lorsque les semis sont bien levés et éclaircis. Paillez le potager, surtout les tomates, les courges, les courgettes, les poivrons, les concombres…

L’épaisseur du paillis dépend des cultures. Comptez 7 à 10cm pour les arbustes, 4 cm pour les vivaces, 2cm pour les cultures rapides du potager et les annuelles. Les toiles et films de paillage du commerce respectent les besoins des plantes sans épaisseur.

 

Grâce à cette couverture, le sol reste plus longtemps humide et vous permet de limiter les arrosages. De plus, pailler évite la prolifération des mauvaises herbes, qui, faute de lumière, meurent pour ne plus se développer.

 

Au potager, adoptez des films de paillage 100% biodégradables, pour ne pas avoir à les retirer en fin de culture… Pratiques à mettre en place, ils se déploient sur la zone à cultiver, et des repères permettent de voir où planter à la bonne distance. De plus, ils ont une durée de dégradation adaptée à la culture, de 3 mois pour les salades, et de 6 mois pour les légumes fruits !

.

 
 
 
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée ou partagée. Les champs avec * sont obligatoires.

*

captcha

Please enter the CAPTCHA text

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>