Les feuilles mortes, un véritable trésor

Feuilles mortes d'Automne, un véritable trésor

Certains « jardiniers » prennent le ramassage des feuilles mortes pour une corvée, et les portent à la déchèterie ! Quel gâchis !
Si vous cultivez votre jardin dans le respect de la nature, les feuilles mortes constituent une manne, gratuite, que vous appréciez particulièrement. Mais connaissez-vous tous leurs emplois? Avant tout, bannissez le souffleur, anti écologique, qui, en plus de faire un bruit épouvantable, n’est pas un gain de temps.

Les feuilles mortes constituent un excellent humus si elles restent sur place, sous les arbres et arbustes. Ramassées, juste tombées, elles forment un bon paillage de protection hivernale. Ajoutées au compost, elles se décomposent en terreau de qualité.

Etalez-les, en bonne couche, dans les massifs sur les parcelles non utilisées, entre les vivaces. Et dans les sols sablonneux à qui elles donnent du corps. Déposez un bon lit de feuilles au pied de votre haie, de vos arbres et arbustes, afin qu’au fil du temps elles se transforment en bon terreau. Grâce à cette couche, les micro-organismes, restant en contact avec le sol, apportent tout ce qui est nécessaire à la régénérescence de la terre et à la vie et à la croissance des plantes. Couvrez les parties du potager qui ne sont pas occupées d’une bonne dizaine de centimètres: le sol ne doit pas rester nu, car il s’appauvrit, sous l’effet des intempéries et des divers lessivages.

Mettez-les en couche épaisse sur les plantes frileuses, comme les dahlias ou les agapanthes. Disposez-les, sauf si elles sont porteuses de maladies,- au pied des arbres fruitiers, afin qu’elles se changent en humus.

Mettez le surplus dans le composteur, sur 30cm maximum. Attendez une semaine pour en ajouter une autre couche, après avoir remué le tas. Attention à ne pas y adjoindre des feuilles trop épaisses, qui ne composteraient pas bien. Et ajoutez un activateur de compost afin qu’il mûrisse plus vite.

Notre conseil
Vous faites votre compost, mais pourquoi ne pas concocter un bon terreau ?
Au fond du jardin, prévoyez un cadre grillagé d’1m en tout sens. A l’automne, remplissez ce cadre de feuilles mortes (en évitant les feuilles coriaces qui se décomposent difficilement) sur 30cm, ajoutez une couche de compost, puis des feuilles mortes, ainsi de suite, mouillez régulièrement. Le terreau est prêt deux ans plus tard. Un bon terreau de feuilles, qui sent l’humus, comme le terreau de forêt !

 
 
 
Laisser un commentaire
  1. Gani

    Merci pour ce lien ! c’est une belle surprise pour de9marrer l’anne9e 2011 que je te sthauioe pleine de surprises fun comme dans une pochette pour kids en boulangerie et pleine de chance comme la pochette multi-jeux du buraliste (celle qui est gagnante hein !) ;-) !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée ou partagée. Les champs avec * sont obligatoires.

*

captcha

Please enter the CAPTCHA text

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>