Des annuelles grimpantes, pour un spectacle estival

annuelles grimpantes

Volubiles, ravissantes et florifères, ipomées, capucines et autres grimpantes annuelles poussent à toute vitesse, pour donner du relief au jardin.

Les plantes grimpantes annuelles se développent rapidement et fleurissent pratiquement cinq mois d’affilée. Utilisez-les pour décorer un vieux grillage ou une palissade, faites-les grimper sur un arbuste de printemps qui connaîtra ainsi une floraison estivale, semez-en au pied d’un treillage. Indispensables pour égayer un mur, elles s’agrippent au moindre support, éclairent un coin un peu oublié. Il y a toujours la possibilité d’en faire courir sur un tronc d’arbre, d’en glisser dans une poterie afin qu’elles retombent joliment. Rien ne les empêche de ramper sur le sol, pour broder un massif. Elles ont leur place au balcon, où elles adorent s’enrouler sur la balustrade, et même sur un rebord de fenêtre.

Pourquoi ne pas leur édifier quelques supports spécifiques ? Au potager ou sur la pelouse, formez un tipi avec de grands tuteurs, et faites partir ces annuelles à l’assaut de cette ‘construction’. Dans un jardin sauvage, constituez un fagot de bois géant, avec du noisetier, les branches fines des tailles d’arbustes effectuées en ce moment… Plus les branches sont tarabiscotées, plus le fagot sera réussi. Prenez les branches en main, comme vous le feriez pour un bouquet à l’allure naturelle. Formez un arrangement élégant, un peu féerique, comme un balai de sorcière. Maintenez les branches entre elles avec un lien souple mais solide. Coupez la base au sécateur. Enfoncez ces fagots dans le sol, là où vous désirez obtenir de l’envolée pour quelques mois, et semez les annuelles à la base : elles s’y faufileront avec grâce. Ces supports naturels se placent facilement, pour donner du relief aux massifs ou aux plates-bandes.

Conseils pratiques
N’oubliez jamais que ces plantes ont besoin de soleil pour bien s’épanouir.
Semez en poquets (c’est-à-dire par trois graines, dans des trous de 3 à 4cm de profondeur), les annuelles choisies. Pensez à faire tremper ces semences, coriaces, une nuit dans l’eau tiède avant de les mettre en terre.
Pour des parfums légers mais très présents, semez des pois de senteur, dès mars, pour une floraison dans les tons de roses, mauves, violets, blancs.
Les ipomées (volubilis) sont de ravissants liserons aux grandes fleurs en cornet, aux teintes somptueuses : tous les tons de bleus et de violet, blanc, rose, pourpre…Semez-les en place en mai.
Les capucines se sèment en mai.
Attendez que tout risque de gelée soit passé, pour semer la Suzanne aux yeux noirs.
Pour sortir des sentiers battus, semez, mi mai, Mina lobata. Ses fleurs, en tubes orangés, sont regroupées en grappes dressées. Et les haricots d’Espagne, les doliques….
Arrosez lorsque les plantes commencent à sortir, s’il ne pleut pas. L’entretien consiste simplement à diriger les jeunes plantes vers le support.

Pour avancer la floraison
Semez-les, fin mars, en intérieur. Sauf les pois de senteur qui ne craignent pas de petites gelées et peuvent être semés directement au jardin. Faites tremper les graines dans un bol d’eau tiède pendant une nuit. Semez en poquet, de 3 à 5 graines, en godets emplis d’un substrat composé de 2/3 terreau e t1/3 sable. Arrosez, placez ces godets près d’une fenêtre. Pour que les plants de ramifient, pincez-les lorsqu’ils atteignent 20cm de haut. Mettez-les en pleine terre lorsque tout risque de gelée est passé.

 
 
 
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée ou partagée. Les champs avec * sont obligatoires.

*

captcha

Please enter the CAPTCHA text

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>