Pour un verger bien affruité

Pour un verger bien affruité

Pour favoriser la pollinisation, donc la production de fruits, installez des plantes mellifères autour de vos arbres fruitiers.

S’il est impératif qu’abeilles et papillons fréquentent le verger au moment des floraisons des arbres fruitiers, il est important qu’ils prennent l’habitude d’y vivre en permanence. Installez le maximum de variétés de plantes, en tenant compte des floraisons échelonnées. Aromatiques, mais aussi un grand nombre d’annuelles, de bulbeuses et de vivaces d’ornement font le délice des abeilles et des papillons.

A l’automne, plantez, tout autour des arbres, des bulbes qui se naturalisent et fleurissent en même temps que les fruitiers. Narcisses, tulipes botaniques, muscaris…Groupez-les en taches naturelles. Harmonisez les teintes. Avec les arbres à floraison blanche, tout est permis. Avec les floraisons roses, évitez le jaune. Au printemps, délimitez un petit coin pour installer les aromatiques, tout près de l’arbre, mais là où il n’y a pas de racines. Agastache, fenouil, menthe, mélisse, sarriette, thym, romarin, sauge… Désherbez. Préparez le terrain sur 20cm de profondeur. Ötez toutes les racines des herbes, et les cailloux. Crochetez, ratissez.  Plantez, arrosez. Arrosez régulièrement, tout l’été, car les arbres pompent toute l’humidité. Créez des massifs d’ornement, en choisissant des plantes mellifères. Il n’y pas que les aromatiques qui attirent les pollinisateurs. Si Les abeilles et les bourdons sont les rois de la pollinisation, d’autres insectes y contribuent efficacement: guêpes, frelons,  mouches (syrphes et éristales), papillons…Et chacun a ses habitudes, et des prédilections pour des plantes bien particulières. Installez des couvre-sol, de jolies vivaces –asters, bidens, phlox, ancolies, échiums, digitales, pétunias, valérianes, œillets de poète, eupatoires, népétas, calaminthas, oenothères, belles de nuit, juliennes des dames, cosmos, scabieuses, mauves, centaurées, bleuets, sedums, verveines de Buenos-Aires, sauges d’ornement, monardes, achillées, marguerites etc.-laissez venir quelques sauvageonnes, en abandonnant quelques espaces, un îlot d’herbes non tondues, pour que s’installe le trèfle ou les orties, des pissenlits, des séneçons, des chardons, des pimprenelles…

En associant des plantes aux arbres fruitiers pour améliorer leur production, vous assurez un décor permanent. Allier l’utile et l’esthétique, n’est-ce pas l’envie du jardinier d’aujourd’hui?

 
 
 
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée ou partagée. Les champs avec * sont obligatoires.

*

captcha

Please enter the CAPTCHA text

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>