Plantez les bulbes à floraison printanière

narcisse

Vous avez deux mois pour préparer le printemps, avec des plantes faciles à vivre : les bulbeuses…
Un jardin sans bulbes printaniers est bien triste, car peu de vivaces fleurissent avant avril, voire mai. Pendant quatre mois, la floraison des bulbeuses nous enchante, se teintant du pastel le plus doux aux teintes les plus flamboyantes. De toutes tailles, elles ont leur place aussi bien dans un jardin très structuré que dans un espace sauvage.

Commencez par installer ceux à floraison précoce. Ils coloreront la fin d’hiver, s’épanouiront sous le givre et la neige, souvent en grande colonie car ils se naturalisent facilement. Les éranthis, les premiers, ouvrent au ras du sol leurs corolles d’or, au soleil ou à mi-ombre.
Les perce-neige prennent la suite, bravant les frimas les plus durs. Ces fleurs, en clochettes blanches maculées de vert, simples et parfois doubles, juponnées comme un tutu, se plaisent à toutes les situations. Quelques semaines avant l’arrivée du printemps, la ronde des crocus s’éparpille au soleil. Il en existe de nombreuses variétés, à petites ou grandes fleurs. Les couleurs varient du blanc au pourpre en passant par tous les jaunes, les violets et les bleus…
Prévoyez d’installer tous ces bulbes en grandes masses tapissantes, par 100 minimum ! Le prix d’achat sera plus intéressant et l’effet plus spectaculaire.
En massif, plantez tous ces bulbes en compagnie de fleurs d’hiver comme les hellébores, les primevères et les pensées, en couvre-sol au pied des arbustes, sur la pelouse, en sous bois.

Puis plantez des narcisses : vous les retrouverez chaque année, de plus en plus nombreux, car ils se naturalisent vite. Habillés de leurs collerettes et de leurs couronnes pimpantes, fidèles, ils carillonnent l’arrivée du printemps. En choisissant des espèces et variétés différentes, les floraisons s’échelonnent sur plus de deux mois, de mars à mai. Faciles à cultiver, ils ne quitteront plus votre jardin, colonisant vite gazon et sous-bois de feuillus pour former d’imposants bataillons, en nuées blanches ou jaunes, avec parfois des trompettes orange, abricot ou rose.

Pour la plupart d’entrevous, la tulipe incarne la plante bulbeuse printanière par excellence. Chaque printemps, rares sont les jardins où ne paradent pas les tulipes. Spectaculaires, elles font merveille en massif et en bouquets.
Grâce à leur élégance et à leur palette infinie de formes et de couleurs, si elles sont de tous les jardins, elles décorent aussi potées et jardinières. Pendant deux mois leur floraison nous enchante, se teintant du pastel le plus doux aux teintes les plus flamboyantes. Il en existe des multitudes de variétés, groupées en famille : fleur de lys, fleurs de pivoine, triomphe, dentelle, viridiflora, perroquet, hâtive. Romantiques, opulentes, échevelées… Mais il y a aussi les petites botaniques, sauvageonnes, charmantes, discrètes…Elles se multiplient au fil des années, colonisant pelouses et bordures. Les tulipes botaniques s’installent pour toujours au jardin, tandis que les tulipes horticoles dégénèrent au fil des années. Mais vous pouvez retarder cette dégénérescence en les sortant de terre après la floraison, lorsque le feuillage a totalement jauni, puis en les stockant dans un local sombre, sain et aéré, avant de les replanter à l’automne suivant

 
 
 
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée ou partagée. Les champs avec * sont obligatoires.

*

captcha

Please enter the CAPTCHA text

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>