Quand les grimpantes s’envolent

Grimpantes

Les plantes grimpantes détestent les vents forts et les diverses intempéries hivernales. Ce sont surtout les grands végétaux qu’il faut surveiller. Chaque semaine, vérifiez l’état des plantes et de leurs supports.
Attachez les principales tiges molles des clématites, des solanums et des chèvrefeuilles avec un lien extensible comme de la ficelle de coco, à surveiller régulièrement et à changer souvent pour éviter l’étranglement. Fixez les tiges secondaires avec du raphia.
Attachez, avec des liens solides mais élastiques (tubes de caoutchouc, par exemple), la vigne, la glycine et les rosiers lianes et grimpants.
La vigne vierge, l’hortensia grimpant et le lierre, avec leurs crampons ou leurs ventouses, s’accrochent seuls, et tiennent bien à leur support

 
 
 
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée ou partagée. Les champs avec * sont obligatoires.

*

captcha

Please enter the CAPTCHA text

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>