Un potager pour cet été… et pour plusieurs années !

IMG poireaux perpétuel

Au potager, il est impératif de mêler légumes perpétuels et légumes annuels, afin d’avoir toujours quelque chose à récolter.

 

Faire pousser des légumes vivaces, c’est planter une fois pour toutes, récolter chaque année, et supprimer le bêchage, les semis ou les plantations dans un coin du potager ! Faciles à cultiver, ils sont la panacée des jardiniers pressés qui disposent de peu de temps. Ces légumes peu exigeants sur la qualité de la terre grossissent de plus en plus au fil des ans. Ils s’associent parfaitement aux plantes aromatiques vivaces. Certains ont besoin d’une place importante, comme l’artichaut, d’autres, tel le poireau perpétuel, se casent partout. Lorsque vous les avez plantés, en ajoutant du compost à la terre d’origine, n’oubliez pas d’arroser et de pailler. Et renouvelez le paillage régulièrement.

 

Une liste, non exhaustive, de légumes vivaces.

L’ail rocambole. Haut de 30 à 70cm, cet ail vivace produit non seulement des caïeux comme l’ail commun, mais porte, en plus, sur une tige centrale spiralée, une ombelle composée de bulbilles. A l’automne, la hampe se dessèche et les bulbilles tombent sur le sol, s’enracinant et donnant de nouveaux caïeux l’année suivante. Même si le caïeu peut se consommer, ce sont les bulbilles extérieures que l’on mange.

Le chou de Daubenton, magnifique, peut atteindre 1m en tous sens. Buissonnant, il fournit des jets tendres que l’on récolte au fur et à mesure des besoins, même en hiver. Cette cueillette stimule la repousse de nouveaux jets.

Le céleri perpétuel, appelé aussi livèche ou ache des montagnes, est plutôt plante aromatique qu’un vrai légume. Il peut atteindre 2m de haut. La livèche possède le goût caractéristique du céleri. Un morceau de tige suffit à parfumer un potage ou un pot au feu.

Le poireau perpétuel se multiplie par bulbilles et forme, au fil des ans, de belles touffes de nombreux poireaux de petite section, au goût plus fin que celui des poireaux ordinaires. Il rentre en dormance en été, pour mieux réapparaître à l’automne et donner à plein en hiver.

Récoltez les feuilles, en les coupant à 2cm du sol, au fur et à mesure des besoins.

 

Et n’oubliez pas le chénopode Bon Henri, la rhubarbe, l’oseille, l’artichaut, les asperges…..

 

Lorsque vous avez planté à demeure ces bons légumes, laissez de la place pour les plants de tomates et autres frileuses que vous installerez courant mai.

Semez les légumes annuels qui ne craignent pas les dernières gelées : Radis, navets, carottes, fèves, panais, poirées, salsifis, betteraves, pois, crosnes, épinards, oignons, choux, laitues, endives…

Semez aussi des condimentaires: ciboule, cerfeuil, ciboulette, oseille, thym, sarriette, persil…

Semez les salades ‘sauvages’ que la mode remet avec bonheur sur nos tables : pissenlits, roquette, arroche, barbe de capucin, chicorée sauvage, pourpier…

 
 
 
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée ou partagée. Les champs avec * sont obligatoires.

*

captcha

Please enter the CAPTCHA text

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>