Voile d’hivernage, paille, fougères : protégez vos plantes

house 2

Gel, neige, humidité, vent…Nos plantes ont bien du mérite à vivre sous ces conditions hivernales. Toutefois, certaines ont besoin d’aide.

Que vos plantes soient en pot ou en pleine terre, veillez à placer les végétaux sensibles au froid et aux courants d’air dans un coin bien abrité. Il y a des microclimats, même chez vous! Le long d’un mur, par exemple.
Les plantes vraiment frileuses ont besoin d’un abri, hors gel ou chauffé, suivant leurs origines. Citronniers, orangers, géraniums des balcons, laurier rose, par exemple, se plaisent en local lumineux, entre 4 et 10°C. Le long du littoral ou dans le midi, vous pouvez les laisser en extérieur, à condition de les glisser sous une housse d’hivernage. Cette housse protège les feuillages du vent, tout en laissant passer la lumière, l’air et la pluie. Elle apporte quelques degrés supplémentaires. Comme les films de paillage, elle est fabriquée à bas de céréales.
Perméable, elle garantit une bonne aération. 100% compostable en fin de vie, elle est réutilisable 2 à 3 saisons, en fonction des conditions climatiques et de la durée d’utilisation. Encapuchonnez aussi les plantes à feuillage persistant, comme les camélias et les oliviers, sous cette housse d’hivernage.
Les dahlias, les agapanthes et autres bulbeuses et rhizomateuses peu rustiques, ainsi que les fuchsias et certaines vivaces déjà en dormance mais fragiles, ont besoin d’un couvert épais. Protégez aussi la base des sauges américaines. Paille, feuilles mortes, fougères sèches.
En pot, si le feuillage est à chouchouter, les racines le sont tout autant, car elles n’ont que l’épaisseur du contenant comme isolant. En priorité, posez les paillages à la surface du contenant. Pour protéger les racines les plus fragiles, donc les pots, utilisez du plastique bulle –si vous trouvez cette solution très laide, cachez-le par de la toile de jute ou des fougères-. Pour les moins frileuses, utilisez simplement des fougères sèches, en les posant joliment, en plusieurs couches, bien droites, et liez-les à l’aide d’un raphia. Ne laissez aucune soucoupe sous les pots. Surélevez ces contenants à l’aide de petites cales, pour les isoler du sol.
Au potager, paillez entre les rangs de légumes d’hiver, afin de pouvoir les prélever même si le sol est gelé. Protégez les semis récents et la mâche.
Paillez tout ce que vous pouvez. Paille feuilles mortes…Pour la chaleur, et aussi pour le travail effectué sous ce couvert par la petite faune du sol : au printemps vous trouverez une terre prête à être ensemencée ou plantée. Un coup de croc et de râteau sera suffisant….Très pratique, vous pouvez utiliser le film de paillage Vilmorin 100 pour 100 compostable. Il favorise la croissance et la qualité des récoltes. Il retient la chaleur de la journée et protège les plants du refroidissement de la nuit. Il a des propriétés proches de celles du plastique, aussi résistant, tout en étant perméable, et avec…une délicate odeur de céréales ! Car il est issu d’un mélange de céréales. Il se dégrade naturellement, et au printemps, le sol est propre…et enrichi !

 
 
 
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée ou partagée. Les champs avec * sont obligatoires.

*

captcha

Please enter the CAPTCHA text

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>